La racaille narcissique [type Monstre urbain]

La racaille de nv2, est indĂ©pendante de la meute Ă  laquelle elle appartient. C’est-dire que seule ou en groupe, ses actions seront, Ă  fortiori, similaires.

Rappel important: il ne s’agit pas de confondre une identitĂ© ou de gĂ©nĂ©raliser, mais d’identifier un schĂ©ma de comportements. Associer l’identitĂ© d’un individu Ă  ses actions (comportements) est la premiĂšre des erreurs Ă  ne pas commettre!

Vous la reconnaitrez Ă  sa maniĂšre de se dĂ©placer, les muscles crispĂ©s, tendus et prĂȘte Ă  rĂ©agir au quart de tour. Le sourcil levĂ© lorsqu’elle jette un regard sur un individu extĂ©rieur Ă  sa meute. Si ses yeux parlaient, ils diraient quelque chose comme : « Comment ça se fait que tu existes, toi ? Â».

Son ego est toujours à l’affut de ce qui peut nourrir et conforter sa posture de toute puissance.
Une blessure liĂ©e Ă  l’enfance ou durant la construction de sa personnalitĂ© a crĂ©Ă© une solide croyance qui associe la valeur « respect Â» Ă  la domination de l’autre : « Les gens ne te respectent que si tu les domines Â». La domination se traduira concrĂštement par votre regard baissĂ©, le fait d’éviter tout contact physique, de lui laisser le passage, ou de rester courtois mĂȘme si vous ĂȘtes pĂ©nalisĂ© par son attitude (ex : il laisse la portiĂšre de sa voiture grande ouverte en restant avachi sur son siĂšge, vous empĂȘchant de circuler avec votre vĂ©hicule).

La racaille narcissique est tiraillĂ©e par deux polaritĂ©s : une croyance en ses capacitĂ©s et une faible estime de soi. Paradoxal ? Oui et non.

Elle est certaine d’avoir les ressources dans des types d’action relevant de ce qu’elle perçoit comme viril : « domination de l’autre, capacitĂ© de se battre et de destruction, ainsi que le courage de se mettre en danger pour satisfaire un dĂ©sir (souvent hĂ©doniste) Â».

Toutefois, elle ne croit pas suffisamment en elle pour se crĂ©er une vie Ă©panouissante sans passer par l’argent facile (vol, racket, deal de stupĂ©fiants, cambriolage, etc.
). Quand nous parlons de vie Ă©panouissante, sa traduction concrĂšte dĂ©pend de la personne. Par « vie Ă©panouissante Â», nous n’entendons pas forcĂ©ment “indĂ©pendance financiĂšre” (car dans ce cas-lĂ  elle ne serait pas la seule), c’est aussi parfois le fait de trouver un travail avec un salaire digne, de fonder une famille, etc.

Selon son expĂ©rience du pouvoir (argent et possession de biens matĂ©riels), sa perception de la vie ordinaire peut se transformer en mĂ©pris. Si elle a rĂ©ussi financiĂšrement et donc consolider sa croyance sur l’argent facile et la domination, elle pourrait se considĂ©rer comme faisant partie d’une certaine Ă©lite, d’ĂȘtre un ĂȘtre supĂ©rieur. Vous lui devrez plus que le respect, votre vie ne vaudra rien comparĂ©e Ă  la sienne.

Si en revanche son expĂ©rience lui fait prendre conscience du biais de ses croyances, elle en reviendra Ă  avoir, au contraire, de l’admiration pour ceux qui se sont battus pour rĂ©ussir sans passer par la case « prison Â». Elle souhaitera, consciente ou non, leur ressembler d’une certaine maniĂšre. Trouver une autre meute qui lui fera oublier ses anciens penchants, la rendant d’une certaine façon plus digne d’intĂ©grer la sociĂ©tĂ©. NĂ©anmoins, si la porte lui est dĂ©finitivement fermĂ©e, le Monstre ne sera pas trĂšs loin derriĂšre.

Scan de la racaille narcissique

đŸ’ȘFORCE:
👄 RhĂ©torique = 5pts (usage d’un vocabulaire agressif)
👊 Attaque= + 15 pts (a l’expĂ©rience du combat et selon le contexte peut y prendre goĂ»t)
⚡ CapacitĂ© spĂ©ciale : mode berserker đŸŒȘ (ne s’arrĂȘtera pas avant que vous soyez au sol inconscient ou qu’elle soit mise ko) et Scan-Humiliation (scanne votre dĂ©faut physique pour en sortir une insulte adaptĂ©e et incisive).
đŸ›Ąïž Bouclier = non Ă©quipĂ©
đŸ€ SolidaritĂ©= 12 pts (sa fiertĂ© peut bloquer toute attaque de persuasion de votre part. Peut utiliser CĂ©citĂ© (« Je n’ai rien vu Â»).
🏃‍Fuite = agilitĂ© 1 pts (x2 si Ă©quipement soulier de type “basket”)

👎 FAIBLESSE :
🧠 Raisonnement= -5 pts : elle a un objectif. Selon son niveau de dĂ©termination, il pourrait ĂȘtre possible de contrer son attaque avec une technique de persuasion. Tout dĂ©pendra Ă©galement de votre niveau de « charisme Â» et de « streetcred Â»(crĂ©dibilitĂ© de la rue).
❀ SĂ©curitĂ©= -25 pts : elle se mettra en danger si elle risque de perdre la face.
🛑 FragilitĂ© :  son besoin de reconnaissance et d’ estime de soi.

Que faire en cas d’hostilitĂ©?

Si vous pouvez Ă©viter la confrontation, faites-le ! Si vous n’avez pas de chance, vous pouvez tomber sur une racaille de type obsessionnel. Ce cas, de moins en moins rare, ne vous lĂąchera jamais la bride si vous touchez Ă  son ego.  Elle ruminera jusqu’à ce qu’elle trouve un moyen de se venger
mĂȘme des annĂ©es plus tard.

Selon votre crĂ©dibilitĂ© (appartenance Ă  la mĂȘme communautĂ©, connexion avec la famille et/ou la meute, votre rĂ©ussite personnelle, votre carrure), il vous est possible d’ouvrir une brĂšche et de convaincre la racaille narcissique d’arrĂȘter son hostilitĂ©. Par contre, si vous constatez en retour une augmentation de son agressivitĂ©, c’est qu’elle tente de reprendre le contrĂŽle en grimpant d’une Ă©chelle dans sa domination. Pour faire bref, si vous continuez la persuasion, vous risquez un coup violent.

RepĂ©rez dans votre environnement une ressource potentielle et n’hĂ©sitez pas Ă  demander de l’aide. On pense d’abord Ă  la police de proximitĂ©, au gardien de la paix et agent de prĂ©vention. Sinon, un civil. Pour cela, vous devez fixer une personne ou un groupe de personnes, et leur parler directement. La pression sociale les obligera Ă  intervenir! Car sinon, ils continueront leur route (avec comme interrupteur de conscience, cette formule classique: “il y a bien quelqu’un qui va l’aider”).

Si vous ĂȘtes seul (pas de chance!), ne prenez pas de risque inconsidĂ©rĂ©. Mieux vaut repartir avec un objet en moins qu’une blessure physique qui vous handicapera pendant trĂšs longtemps. Qui plus est, mĂȘme si vous ĂȘtes sĂ»r de l’emporter (physiquement parlant), vous gagnerez quoi? Un ennemi qui ne vous lĂąchera plus. Bien entendu, si et seulement si vous entrez dans le cadre de la lĂ©gitime dĂ©fense, et que la seule option qui vous reste est de vous dĂ©fendre, retenez ce principe: si vous portez un cou, ne le faites pas en pensant qu’il fera un pas en arriĂšre et s’en ira. La racaille nv1 le fera, elle, mais la racaille narcissique, au contraire, deviendra encore plus virulente dans la violence qu’elle exercera sur vous.

⚠Ne pas confondre avec la racaille de nv 3 : la racaille raisonnable, qui elle, accepte l’échec.
AprÚs une expérience émotionnelle forte, la racaille narcissique peut évoluer vers ce stade.

Dans le cas oĂč vous seriez au moins 2, je vous dirais la mĂȘme chose. Cela dit, il y a deux petites astuces et codes que vous pouvez avoir entre vous.
En gĂ©nĂ©ral, si l’un de vous fait mine d’appeler un ami (par tĂ©lĂ©phone), la racaille narcissique aura tendance Ă  jouer la carte de la fiertĂ© “Vas-y appelle mĂȘme ta sƓur si tu veux (lol)! Moi, je bouge pas!“. Dois-je prĂ©ciser qu’il ne s’agira d’appeler ni votre soeur (mĂȘme si elle est championne de kickboxing), ni un ami, mais la police.

MĂȘme code dans les transports en commun. Vous pouvez ĂȘtre tentĂ© de rĂ©pondre Ă  une provocation du style “Viens dehors si t’es un homme!”. Que vous restiez dans la rame ou que vous en sortiez, vous resterez un homme, je vous rassure. Toutefois, dans le cas oĂč la racaille narcissique aurait pour projet de s’en prendre Ă  vous que vous le suiviez ou non[1], vous pourriez essayer de gagner du temps en rĂ©pondant par l’affirmative avec comme seule condition de descendre Ă  un arrĂȘt prĂ©cis (si possible pas l’arrĂȘt
suivant ^^), le temps qu’un ami contacte la sĂ©curitĂ© Ă  distance avec
discrétion.


[1] Cela reste assez rare. En gĂ©nĂ©ral, la racaille N se contentera de vous dominer (par l’usage de la parole et des insultes) afin de rĂ©conforter son ego. Puis partira en glissant des noms d’oiseaux Ă  votre encontre.

© toute reproduction de cet article et du contenu sans citation de l’auteur est proscrit. Vous ĂȘtes libre de le partager en mentionnant la rĂ©fĂ©rence et/ou l’auteur.


Si vous avez aimĂ© l'article, vous ĂȘtes libres de le partager! ;)

Laisser un commentaire